Traduire

Tribunes libres



A la découverte de l'eau mouillée...


17 nov, 2017 Michel Raimbaud

Ô stupeur, ô merveille de la liberté de l’info, les médias des « grandes démocraties » occidentales viennent de découvrir un sujet susceptible d’activer la compassion de nos chaumières, de nos salons et des milieux où l’on pense bien : après une enquête il faut croire très difficile et une traque harassante puisqu’elle aura demandé presque sept années, les investigateurs des chaines de TV « internationales », de concert avec de « grandes ONG » non moins « internationales », ont débusqué des marchés d’esclaves, en plein vingt-et-unième siècle…

Lire la suite

Liban : éviter la déstabilisation


06 nov, 2017 Patricia Lalonde

Une fois n'est pas coutume, l'IVERIS reprend un article paru dans le Huffington post. Cette tribune de Patricia Lalonde, députée européen, a été écrite, au retour d'une mission du parlement de Bruxelles, la veille de la démission du Premier ministre libanais, Saad Hariri ; ce qui prouve bien, que si cette démission a été aussi inattendue que suprenante, tous les observateurs sérieux et honnêtes s'attendaient à un événement qui viendrait bousculer le fragile équilibre du Liban, un pays qui a su, contre vents et marées et avec une grande habileté, ne pas se laisser entraîner dans la guerre de son voisin syrien. 

Lire la suite

Corée du Nord : ne pas confondre coercition et dissuasion


06 sept, 2017 Alain Corvez

La crise coréenne ne peut plus être résolue par une intervention militaire, qui ne pourrait être que nucléaire et donc apocalyptique, mais uniquement par la négociation. Le niveau de technologie nucléaire atteint par la Corée du Nord ne permet plus de l’attaquer militairement sans qu’elle déclenche le feu nucléaire sur son assaillant ou son voisin du Sud, même si les arguties sur le niveau de puissance de ses bombes, leur miniaturisation, précision des porteurs balistiques, cherchent à occulter le fait que la dissuasion nucléaire « du faible au fort » s’applique désormais inéluctablement. Kim Jong Un a parfaitement intégré ce concept que, encore aujourd’hui, certains stratèges ne semblent pas avoir assimilé. 

Lire la suite

Syrie : six ans de guerre et maintenant ?


01 juil, 2017 Michel Raimbaud

 Mardi 27 juin, une conférence intitulée « Syrie, six ans de guerre et maintenant ? » a eu lieu à Paris à l’initiative de l’association « Chrétiens de Syrie pour la Paix ». L’IVERIS publie le texte de l’allocution de l’ancien ambassadeur de France, Michel Raimbaud, auteur du remarquable ouvrage « Tempête sur le Grand Moyen-Orient » (1). 

Lire la suite

Le Moyen-Orient et le monde après le passage de la tempête Donald Trump


23 juin, 2017 Alain Corvez

On reconnaît l’arbre à ses fruits : depuis le voyage du président américain au Moyen-Orient, l’Arabie Séoudite et ses alliés ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar et pris des mesures pour étouffer le minuscule émirat sous prétexte de son soutien au terrorisme takfiri alors que tous les spécialistes savent que l’Arabie soutient DAESH et ses géniteurs que sont Al Qaïda et ses avatars depuis l’origine.

Lire la suite
Les pays occidentaux complices de crimes contre l’humanité au Yémen.


07 mai, 2017 Alain Corvez

La sauvage agression du Yémen par l’Arabie Séoudite se déroule depuis mars 2015 dans l’indifférence générale des pays occidentaux pourtant ardents à donner des leçons de morale au monde entier pour dénoncer les crimes des Etats auxquels ils sont hostiles, voire dont ils veulent changer les dirigeants, qui ne répondent pas à leurs critères, par la force des armes, en dehors de toute légalité internationale. Une hypocrisie odieuse marque leur politique qui n’est, en fait, que celle décidée à Washington.



Lire la suite

Le New York Times conseille à Donald Trump de soutenir Daech


14 avril, 2017 Maxime Chaix

Triple lauréat du prix Pulitzer, le célèbre éditorialiste du New York Times, Thomas Friedman, a récemment conseillé à l’administration Trump de soutenir militairement Daech en Syrie, tout en luttant contre cette même organisation terroriste en Irak. Une politique aussi contradictoire et dangereuse permettrait, selon lui, d’« imposer suffisamment de pression sur Assad, la Russie, l’Iran et le Hezbollah » pour qu’ils acceptent de négocier le départ du Président syrien. Au début de cette chronique, intitulée « Pourquoi Trump combat-il l’EI en Syrie ? », Thomas Friedman opère une distinction pour le moins hasardeuse entre ce qu’il décrit comme le « Daech territorial », qui s’étend de l’Irak à la Syrie, et le « Daech virtuel », qui mobilise ses recrues via le cyberespace. D’après lui, ce dernier élément est « satanique, cruel et amorphe ; il dissémine son idéologie grâce à Internet. Il endoctrine des adeptes en Europe et dans le monde musulman (...) [, et il constitue] la première menace qui pèse sur [le monde occidental].» Ayant comme principal objectif de vaincre Bachar el-Assad et ses soutiens, le « Daech territorial » est, au contraire, perçu par Thomas Friedman comme un atout stratégique pour les États-Unis et leurs alliés. D’après lui, sa défaite militaire en Irak et en Syrie entraînerait une multiplication des attentats du « Daech virtuel » en Occident et ailleurs, dans le but de compenser la disparition du « califat » d’Abou Bakr al-Baghdadi.

Lire la suite

Industrie, déni de réalité et programmes présidentiels


05 mars, 2017 Loïk Le Floch-Prigent

Et si on arrivait un jour dans cette folle campagne à parler industrie ?

François Ruffin a reçu le César du meilleur film documentaire dont le titre est « Merci patron » qui porte sur une délocalisation d’une usine d’Amiens vers la Pologne. Son discours de remerciement est rude pour les spectateurs, il dénonce politiques comme journalistes et gens du cinéma devant l’apathie générale du pays devant les déménagements industriels. Le titre annonce bien la thèse et il cite les groupes LVMH, Whirpool et Goodyear, le luxe, l’électro-ménager et le pneu. La satisfaction générale devant cet éclat cache difficilement une certaine gêne puisque c’est la profession elle-même qui lui a décerné le prix...

Lire la suite

Le paradigme migratoire de l’UE, entre risques et opportunités


24 janv, 2017 Liubov Yaroshenko

« Aujourd’hui, le monde est face à la crise migratoire la plus grave depuis la deuxième guerre mondiale. Et l'Europe tente difficilement de gérer ce flux important de personnes cherchant l'asile dans nos frontières ». Discours de Dimitris Avramopoulos, Commissaire européen à la Migration et aux Affaires intérieures devant la Commission européenne le 14 août 2015. 
L' arrivée récente de migrants en Europe est actuellement au cœur de l'agenda de l'Union Européenne (UE). Ce sujet est devenu une question politique et publique sensible tant pour les décideurs de l'UE que pour les dirigeants des États membres. Les questions de sécurité et de souveraineté font irruption dans le débat et se confrontent à celles de l'intégration et de la protection des droits de l'homme.

Lire la suite

Arrêtez le massacre !


29 déc, 2016 Loïk Le Floch-Prigent

Poursuivre la désindustrialisation ou réindustrialiser ?

En cette fin d’année, tandis que le Président élu aux USA développe sa stratégie de réindustrialisation et que la nouvelle Premier Ministre Britannique déclare prioritaire le renouveau de l’industrie, la France, elle, parle des contrats de travail dans les « entreprises » et l’Europe se préoccupe de la « compétition » lors des rapprochements d’entreprises... Est-ce bien raisonnable ? Le temps risque d’être long d’ici le mois de mai, tandis que la presse continue à se réjouir des « recentrages » du retour au « cœur de métier » et la constitution de « trésors de guerre » après la vente de pépites. 

Lire la suite

La guerre et le déshonneur


24 déc, 2016 Patricia Lalonde

De fausses nouvelles en fausses surprises, depuis des semaines la libération d’Alep était attendue. Lorsque, il y a quelques jours seulement, Paris réunissait l’opposition à Bachar al-Assad, Alep était déjà libérée à 93%. Cette ultime tentative  du clan occidental avait pour objectif d’éviter une débâcle totale en essayant d’obtenir un cessez le feu et l’ouverture de corridors humanitaires. Mais c’était sans compter sur la résistance tenace des rebelles en tout genre de Jabat Al Nusra et consorts qui maintenaient en otage les 7% du territoire restant… 

Lire la suite

L'entêtement dangereux de la diplomatie française dans le conflit syrien


29 nov, 2016 Patricia Lalonde

L’appétit de la France à vouloir organiser des conférences internationales est connu, certaines, comme celle sur la Libye qui a eu lieu en septembre, se sont avérées être des fiascos diplomatiques absolus. L’annonce d’une nouvelle conférence en soutien à l’opposition syrienne modérée début décembre a fait l’effet d’une douche froide pour tous ceux qui connaissent la réalité du terrain et espèrent arriver le plus tôt possible à une solution politique. Cette solution politique, en conformité avec la résolution 2254 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, votée le 15 décembre 2015, doit préserver l’unité d’une Syrie laïque respectueuse de ses minorités qui seraient associées à un gouvernement d’union nationale et préparerait les prochaines élections présidentielles. Ces négociations sont sur le point d’aboutir, les événements s’accélèrent sur le terrain militaire et la prise d’Alep semble proche. Le gouvernement syrien aidé des Russes engrange des succès, ainsi le 28 novembre les djihadistes ont perdu le contrôle de 12 quartiers d’Alep Est.

Lire la suite

Mystères du Pacifique


07 sept, 2016 Pr Françoise Thibaut

L'Europe, a fortiori la France, semblent bien peu se préoccuper de ce qui se passe à l'autre bout du monde. En effet la Zone Pacifique apparaît peu dans son actualité. Toutefois, malgré cet a priori,  investisseurs, financiers et entrepreneurs, eux, s'en préoccupent. Sans doute là bas, de l'autre coté du monde, se joue une grande partie de l'avenir de l'Europe.
Pascal LAMY [1], intervenant en avril 2016 lors d'une séance de travail à L'Institut de France, prophétise « nous assistons à la fin programmée de l'époque westphalienne  des Etats souverains, pour une globalisation de nombreux domaines » soulignant que la globalisation « se rapproche », avec ses bienfaits, ses excès et sa « dé-occidentalisation » du monde, dont la diversité donne le tournis.
L'Océan Pacifique, découvert, sillonné, exploré fort tardivement dans l'histoire occidentale, est devenu « une nouvelle Méditerranée » en raison des progrès des transports et des communications depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale et surtout depuis les relations « immatérielles », prodigieuses accélératrices d'échanges en tous genres. En témoigne le Trans-Pacific Partnership (T.P.P.) conclu à Auckland en février 2016, au terme de négociations trentenaires. Ce traité est à la fois l'aboutissement et l'ébauche d'un projet de refondation du monde.

Lire la suite

La France et la faillite de l'Etat stratège


04 sept, 2016 Loïk Le Floch-Prigent

Dès son intronisation, Theresa May, la nouvelle Première ministre britannique, a considéré que son pays devait renouer avec la production industrielle et disposer d’une stratégie en la matière. En France, on cherche en vain l’Etat stratège. Dans les discours officiels ou dans ceux des postulants à la magistrature suprême ne pointent ni vision, ni ambition, ni volonté d’accroitre la performance des entreprises nationales. Tout le monde semble bien plus à l’aise sur les sujets « identitaires » qui donnent lieu à surenchères, diversions et anathèmes, et je ne veux pas déranger cette unanimité à traiter un problème complexe aux solutions forcément difficiles. Mais, comme pour toutes les réformes à entreprendre en France, il est nécessaire de s’entendre sur un diagnostic. 

Lire la suite

La géopolitique du wahhabisme


06 juil, 2016 Pr Abderrahmane Mekkaoui

Le wahhabisme est apparu dans la première moitié du XVIIIème siècle dans l'oasis d'Al-Dariya, situé à 60 kilomètres de Riyad, capitale du royaume d'Arabie Saoudite. Cette doctrine est née du pacte conclu entre Mohammed Ben Ibn Abdel Wahhab, théologien, disciple d'Ibn Taymiyya, homme religieux kurde du XIIIème siècle, qui prônait la diffusion de la pensée hanbalite et Mohamed Ibn Saoud Al-Mouqrin émir de la tribu des Banous Hanifa en 1744. Le hanbalisme est l’une des quatre écoles de pensée religieuse formant le droit en islam sunnite recommandant de suivre l’origine divine du droit et interdisant toute forme d'innovation et toute interprétation des textes sacrés.
Cette fusion entre le sabre et la doctrine trouvera des soutiens extérieurs, notamment celui des Anglais et plus tard des Français. Les intérêts des deux puissances européennes dans la pénétration de la région sont multiples : le déclin de l'Empire ottoman, baptisé « l'homme malade », l'amélioration de leurs réseaux commerciaux et leur volonté d’endiguer les Russes qui visaient l'accès aux mers chaudes. Dans le même temps, les Al–Saoud lançaient une offensive éclair pour conquérir la totalité du Nejd, partie nord-est de la péninsule arabique. Mais, ils furent défaits à deux reprises par le gouverneur d'Egypte sous l’Empire ottoman, Mohamed Ali Pacha.

Lire la suite

Une saine colère


01 mai, 2016 Loïk Le Floch-Prigent

La géopolitique intéresse-t-elle encore les hommes politiques ? Nous aimerions que la France, comme par le passé, continue à peser sur l’évolution du monde, aide  à comprendre les grands enjeux et favorise les transformations nécessaires des pays avec lesquels nous sommes liés par l’histoire et l’économie. Pour cela il faudrait observer les réalités sans être dans le déni. Deux éléments me frappent lorsque je lis les commentaires de ceux qui nous gouvernent ou aspirent à le faire, c’est à la fois l’absence d’observation et l’absence de réflexion. Par exemple : parler à tort et à travers des « valeurs de la République » et paraitre ignorer que la démocratie ne peut commencer que lorsque l’alternance est possible devrait nous alerter. Il n’en est rien !  

Lire la suite

Les massacres du Pool et la politique des trois singes


18 avril, 2016 Leslie Varenne

Editorial

Le 19 mars dernier, à la veille de l’élection présidentielle au Congo Brazzaville, l’IVERIS concluait l’article « Une élection à huis-clos » ainsi : « Les Congolais seront donc seuls face à ce moment crucial de leur histoire. Si la terre tremble, il n’y aura pas de témoins. » Le « SI » est devenu réalité. Depuis le 4 avril dernier, dans le département du Pool, la terre tremble. Les villages sont bombardés, mitraillés, pillés par un curieux aréopage composé de milices pro-gouvernementales, de militaires de l’armée congolaise, de policiers et de supplétifs recrutés dans la population. Aucun journaliste, aucune ONG, hormis les cinq volontaires de Caritas choisis par le pouvoir pour entrer dans cette zone de 34 000 km2 et de 234 000 habitants, ne sont autorisés à pénétrer dans ce département. Le pays est en état de siège et les Congolais restent désespérément seuls avec leurs centaines de morts, leurs blessés et leurs milliers de déplacés.

Lire la suite

Comment expliquer la chute du cours de l'or noir ?


04 mars, 2016 Loïk Le Floch-Prigent

Pas un jour ne se passe sans que quelqu’un ne m’interroge sur le prix du pétrole. Il est vrai que les nouvelles ont de quoi déconcerter ! Parti à plus de cent dollars le baril, l’or noir paraissait destiné à monter encore, mais il est redescendu aux alentours de trente dollars et les prévisionnistes expliquent désormais tout et son contraire sur l’évolution des prix : certains annoncent une stabilisation, d’autres prédisent une hausse des cours dans les prochains mois… Qu’en penser ? 

Lire la suite




31 déc, 2015  

Lire la suite
COP 21 : clap de fin


22 déc, 2015 Loïk Le Floch-Prigent

La COP 21 ayant jeté l’opprobre sur les sources d’énergie fossile et ardemment célébré les énergies renouvelables, tous les grands projets de construction de gazoducs qui agitent l’Europe et sa périphérie allaient-ils être enterrés ? Lors du sommet européen des 17 et 18 décembre dernier, le doublement du trajet North Stream qui amène le gaz directement de la Russie à l’Allemagne a tenu le haut des discussions et des désaccords. Il faut donc se rendre à l’évidence, les hydrocarbures continueront à être utilisés au quotidien. 

Lire la suite

De la décarbonisation du monde...


16 déc, 2015 Loïk Le Floch-Prigent

Depuis le début de la COP 21, il était préférable de raser les murs et de ne point poser de question. Le Barnum accueillait le monde entier et il allait sauver la planète ! Aussi me suis-je retranché chez moi, en attendant des jours meilleurs, ceux où il est possible de s’interroger sans que l’accusation fuse : « êtes-vous climato-sceptique ? » avec la brutalité de ton qui siérait mieux à un assassin. En réalité, je n’en sais rien, je suis simplement un ingénieur qui a baigné dans la science et la technique depuis des dizaines d’années et qui a envie de comprendre. 

Lire la suite

Et si on coupait les vivres à Daesh ?


25 nov, 2015 Loïk Le Floch-Prigent

Ce qui est arrivé à Paris le 13 novembre 2015 exige de manière urgente que les autorités françaises demandent aux responsables des pays du Golfe Persique de prendre les mesures adéquates pour arrêter le financement de Daesh par les matières premières des territoires que cette organisation occupe. Puisque la COP 21 doit sauver la planète à partir du 30 novembre, profitons de ce moment pour, au moins, clarifier la position de chacun sur Daesh, ce sera aussi bon pour la planète ! 

Lire la suite

Bas les masques !


17 nov, 2015 Eric Denécé

Les attentats sanglants qui viennent de frapper notre capitale – plus de 130 morts et de 400 blessés – sont le pire acte de violence survenu sur notre territoire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ils sont aussi, par leur ampleur, la troisième attaque en importance ayant touché le monde occidental après celles du 11 septembre 2001 et de Madrid.

Alors que les actes de ces dernières années semblaient être le fait d’amateurs plus ou moins habiles, les attaques du vendredi 13 novembre, par leur nombre, les cibles visées, leurs modes opératoires et leur coordination, traduisent une opération mieux planifiée.

Le gouvernement a immédiatement condamné ces actes barbares, promis que « la France serait impitoyable » et a confirmé aux citoyens que le pays était « en guerre »… sans toutefois préciser contre qui, ce qui traduit son embarras ou sa cécité.*

Lire la suite

Arabie Saoudite : le mirage des contrats pour sauver l’industrie française


29 oct, 2015 Loïk Le Floch-Prigent

Depuis 1993 apparaissent périodiquement sur nos petits écrans les « gros contrats » espérés du royaume d’Arabie Saoudite avec, en filigrane, des commentaires sur le possible remplacement du partenaire historique, les USA, par notre beau pays, en particulier pour le matériel militaire. Présidents de la République ou Premiers ministres reviennent alors de Ryad avec les bras chargés de fleurs, transformant les milliards engrangés en emplois industriels grâce aux articles élogieux de la nuée de journalistes qui les a accompagnés lors de leur visite officielle. Comment en finir une fois pour toutes avec ces mirages rapportés du désert ? Ce n’est pas facile, tant d’habitudes ancrées et tant de méconnaissance voire de déni des réalités !

Lire la suite

La détermination russe dans le dossier syrien


19 oct, 2015 Dinah Lee

Depuis le début des frappes russes en Syrie, l’Europe et les Etats-Unis s’étonnent, s’offusquent et menacent. Lors de sa dernière réunion du 12 octobre 2015, le Conseil des ministres européens des Affaires étrangères exigeait de la Russie qu’elle cesse immédiatement ses frappes contre les groupes autres que Daesh ou repris dans la liste des organisations terroristes de l’ONU. Dans sa déclaration, le Conseil déclare: «Cette escalade militaire risque de prolonger le conflit, mettre en péril le processus politique, aggraver la situation humanitaire et renforcer la radicalisation». Finalement, le Conseil « appelle la Russie à concentrer ses efforts sur l’objectif commun visant à trouver une solution politique au conflit». La Russie n’a pourtant pas ménagé ses efforts pour trouver une solution en Syrie.


Lire la suite

Révolutions inutiles et interventions chaotiques


06 oct, 2015 Eric Denécé

Tunisie, Libye, Egypte, Syrie, Ukraine : ces cinq Etats ont accouché, à partir de 2011, de mouvements « révolutionnaires » plus ou moins spontanés, plus ou moins nationaux, qui devaient tous transformer leur pays et améliorer la situation. Aujourd’hui, force est de constater leur échec complet. Certes, il ne fait aucun doute que les régimes objets de la vindicte populaire aient été autoritaires ou dictatoriaux, policiers ou répressifs et, pour la plupart, corrompus. C’est une réalité.*  

Lire la suite

La victoire contre l’Etat Islamique passe par Ryad


23 sept, 2015 Gérard Bapt

La révision de la doctrine d’intervention française en Syrie, décidée par le Président de la République coïncide avec celle récemment opérée par la Grande-Bretagne et l’Australie. Elle constitue un tournant majeur dans la lutte occidentale et européenne contre l’Etat Islamique. Les raisons de l’abandon de la position consistant à attendre la chute de Bachar Al Assad pour s’engager dans la recherche d’une issue politique incluant la Russie et l’Iran sont de plusieurs ordres : les avancées obtenues sur le terrain par les jihadistes ; les attaques terroristes commanditées à partir de la Syrie vers notre sol ; le récent tsunami de l’exode humain syrien et irakien passant par la Turquie.    

Lire la suite

La turbine Arabelle ou l'indépendance technologique française


06 sept, 2015 Loïk Le Floch-Prigent

En 1984, Gilbert Riollet, directeur technique des turbines vapeur de la division Electromécanique du Groupe CGE reçoit, avec son équipe, le « Grand Prix Technique » des mains du Ministre de l’Industrie et de la Recherche. Ce geste couronne l’invention de la turbine à vapeur française Arabelle.

Lire la suite