Traduire

Dons

L'IVERIS est une institution à but non lucratif, elle ne perçoit ni subvention ni financement.

Pour soutenir l'IVERIS


Impact de la guerre commerciale des USA envers la Chine
Général Dominique Delawarde - Tribune libre - 12 nov, 2018

Pourquoi la France achète-t-elle de la dette américaine ?
Leslie Varenne, géneral Dominique Delawarde, Jean-Luc Baslé - Note d'analyse - 05 nov, 2018

Kiev-Moscou : un schisme politique et religieux
Bruno Husquinet - Note d'analyse - 26 oct, 2018

Encore Alstom ! Le Figaro tente de réécrire l’histoire...
Loïk Le Floch-Prigent - Tribune libre - 25 oct, 2018

Au Cameroun, l'après Biya a commencé
Leslie Varenne - Note d'analyse - 24 oct, 2018
Notes d’Analyse
05 nov, 2018 Leslie Varenne, géneral Dominique Delawarde, Jean-Luc Baslé - Note d'analyse

Cette note a été modifiée par ses auteurs le 8/10/2018.

De nombreux analystes financiers alertent sur une probable crise financière en provenance des Etats-Unis, à l’horizon 2020. Elle serait plus catastrophique que celle de 2008 (voire la note de Jean-Luc Baslé). Dans la crainte d’un krach financier, des nations se délestent de leurs obligations du Trésor américain. A l’inverse, la France augmente ses achats. Son stock qui était de 3,8 milliards de dollars en février 2008, s’élève désormais à 118,4 milliards. Entre avril 2017 et août 2018, Paris a acheté plus de 51 milliards de dollars de dettes américaines...

Lire la suite


Voir toutes les Notes d’Analyse;
Entretiens
09 oct, 2018 Bruno Husquinet - Entretien

Vingt-sept ans se sont écoulés depuis que le Kirghizistan a accédé à son indépendance. Durant ces trois dernières décennies, ce pays, au cœur de l’Asie centrale, a traversé des heures sombres tant économiquement que politiquement. Bruno Husquinet a dialogué avec Talant Sultanov, directeur du Centre pour les Initiatives Stratégiques et ancien conseiller auprès de l’ex-Premier ministre, Sapar Isaakov. Dans cet entretien passionnant, Talant Sultanov revient sur la situation de son pays ; sur les liens de Bichkek avec ses voisins Russes et Chinois et sur les relations avec les Etats-Unis et l’Europe. Il évoque également la radicalisation de certains jeunes kirghizes partis rejoindre les rangs de l’Etat Islamique.   

Lire la suite


Voir tous les Entretiens
Tribunes Libres
12 nov, 2018 Général Dominique Delawarde - Tribune libre

Le 8 mars dernier, les premières mesures protectionnistes américaines sur l'acier et l'aluminium ont marqué le début d'une véritable guerre commerciale entre les USA et la Chine. Cette guerre est allée en se durcissant, chacun des camps répliquant coup pour coup aux mesures hostiles prises par le camp adverse. Le but affiché des USA était de réduire le déficit de leur balance commerciale avec la Chine, mais il s'agissait aussi de ralentir la croissance chinoise et de retarder sa conquête, trop rapide, de la suprématie économique mondiale.

Lire la suite


Voir toutes les Tribunes Libres
Notes de Lecture
09 juil, 2018 Leslie Varenne - Note de lecture

Le dernier livre de Loik Le Floch-Prigent, consacré à l’industrie, s’intitule « Il ne faut pas se tromper ». Pour l’ancien PDG d’Elf, de la SNCF et de Gaz de France, cette formule est devenue un leitmotiv, une manière diplomatique d’alerter et de prévenir : l’heure est grave, arrêtons les bêtises. Tout au long de cet essai, l’auteur pointe les erreurs, les incohérences, les balivernes et les frivolités en vogue dans ce domaine. L’industrie, la science, les technologies, sont des choses sérieuses, c’est l’avenir du pays et celui de nos enfants qui se joue, « il ne faut pas se tromper » ! 

Lire la suite


Voir toutes les Notes de Lecture
Notes de Voyage
27 mai, 2018 Leslie Varenne - Note de voyage

Si Emmanuel Macron se rendait en Iran, notamment à Abadan et Khoramsharh, il mesurerait à quel point ses propositions pour « aménager » l’accord sur le nucléaire iranien (JCPoA) sont irréalistes.
Ces deux villes situées à la frontière irano-irakienne ont été en premières lignes de la tentative d’invasion de l’Iran par l’Irak en 1980. En huit ans, cette guerre a engendré 500 000 mille morts dans chaque camp. A Abadan, ce conflit est omniprésent avec ses statues à la gloire des héros, les mémoriaux en hommages aux martyrs et ses milliers de palmiers aux troncs secs et noircis, à cause des produits chimiques déversées (1). 

Lire la suite


Voir toutes les Notes de Voyage