Traduire

Dons

L'IVERIS est une institution à but non lucratif, elle ne perçoit ni subvention ni financement.

Pour soutenir l'IVERIS


La nouvelle question d'Orient
Leslie Varenne - Note de lecture - 12 déc, 2017

La France et la révolution de 1917 : hommage au Limousin
Bruno Husquinet - Note d'analyse - 23 nov, 2017

MBS, l'apprenti sorcier
Bassam Tahhan - Entretien - 22 nov, 2017

A la découverte de l'eau mouillée...
Michel Raimbaud - Tribune libre - 17 nov, 2017

La Syrie attend la paix...
Leslie Varenne - Note de voyage - 10 nov, 2017
Actualités
Les fantômes de Bouaké

25 nov, 2017

Interview de Maître Jean Balan, avocat des familles de militaires français tués lors du bombardement de Bouaké en 2004, et de Leslie Varenne sur Sputnik.

Lire la suite

La CPI prend l'eau de toutes parts

13 oct, 2017

Outre les révélations de Mediapart, sur lesquelles l’IVERIS reviendra dans un prochain article, la Cour Pénale Internationale (CPI) continue de toucher le fond.
En effet, le 11 octobre, Eric Bacard, fonctionnaire de la Cour depuis 2004, ancien expert en médecine légale auprès du Tribunal Pénal International pour la Yougoslavie (TPIY), était entendu comme témoin lors du procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Son audition était fort ennuyeuse en apparence, mais en apparence seulement. En réalité, elle a mis en lumière des faits essentiels à la manifestation de la vérité et a également permis de prendre la mesure de l’amateurisme de cette justice internationale en matière scientifique.

Lire la suite

Panne de lumière au pays de Voltaire, bis

11 oct, 2017

RussEurope, le site du professeur Jacques Sapir a été brusquement interrompu le 26 septembre dernier. La plateforme, Hypothèses.org, d’OpenEdition, portail public de publication en sciences humaines et sociales, géré par Marin Darcos chercheur au CNRS, a décidé unilatéralement et brusquement de retirer les droits d’accès à l’écriture de Jacques Sapir au motif que ses écrits s’inscrivent « dans une démarche de tribune politique partisane, déconnectés du contexte académique et scientifique propre à Hypothèses et constituant une condition indispensable pour publier sur la plateforme. » Ceux qui connaissent l’excellent site du professeur de l’EHESS, la pertinence de sa pensée et ses études pointues, notamment sur la crise grecque ou la dette, savent, il est donc inutile de commenter de telles assertions qui déshonorent leurs auteurs.

Lire la suite

Les Etats-Unis impliqués dans le génocide rwandais ?

05 oct, 2017

Interview du Colonel Hogard et de Leslie Varenne sur la radio Sputnik. 

Le FPR de Paul Kagamé, soutenu par la CIA, serait, selon la presse britannique, à l’origine de l’assassinat du président rwandais, le 4 avril 1994, l’étincelle qui a déclenché le génocide. Sputnik revient sur cette histoire complexe qui mine toujours les relations franco-rwandaises, avec notamment le colonel Hogard, présent à Kigali en 1994.

Lire la suite

Le phénomène des microbes en Côte d'Ivoire

22 sept, 2017

Interview de Leslie Varenne sur la chaîne France 24 dans l'émission Focus sur le phénomène des enfants appelés "microbes" qui terrorisent la population.

Lire la suite


Actualités précédentes
Notes d’Analyse
23 nov, 2017 Bruno Husquinet - Note d'analyse

La "Marianne soviétique" montage Iveris

Dans l’Hexagone, comme en Russie, le centenaire de la révolution de 1917 passe discrètement (1). Ainsi, la diplomatie française a organisé de nombreuses festivités autour du thème : « Comment 1917 a changé le monde : le centenaire de l’entrée des Etats-Unis dans la Première Guerre Mondiale ». Certes, l’intervention américaine a modifié le cours de l’histoire. Néanmoins, la révolution de 1917 se qualifie indubitablement, pour le titre d’évènement ayant changé le monde… et la France aussi !

L’histoire de la Russie et celle de la France sont intimement liées, à plus d’un égard, au cours de ces années-clefs. Tout d’abord, la Russie, a envoyé un corps expéditionnaire en France pour soutenir l’effort de guerre sur le front de l’Ouest, bien avant l’arrivée des troupes américaines. En 2011, lors de l’inauguration d’un monument à Paris, François Fillon honora leur mémoire : « Ils furent plus de 20 000, soldats et officiers, choisis parmi les meilleurs. Ils venaient de Moscou, d’Ekaterinbourg ou de Samara. Après un long périple à travers la Sibérie et la Chine, après avoir franchi le Golfe d’Aden et le Canal de Suez, les premiers d’entre eux débarquèrent à Marseille au printemps 1916. D’autres brigades arrivèrent ensuite à Brest et la Rochelle, en provenance d’Arkhangelsk. »

Lire la suite


Voir toutes les Notes d’Analyse;
Entretiens
22 nov, 2017 Bassam Tahhan - Entretien

Le premier ministre d’un Etat souverain retenu par un autre Etat a été une première extraordinaire dans les annales des relations diplomatiques. Voir Saad Hariri annoncer sa démission à la télévision depuis Ryad tenait du tragi-comique. Tragique car il en va de la stabilité du Liban et plus largement de toute la région ; comique car cela relève d’une bouffonnerie de la part d’un prince héritier, Mohamed Ben Salman, dit MBS, qui n’aura finalement, et malgré les conseils de Jared Kushner, le gendre de Donald TRUMP, réussi qu’à se prendre les pieds dans le tapis. Avec sa médiation, le Président, Emmanuel Macron, a permis aux deux parties de sortir, la tête haute, de cette impasse. Pour autant, le retour de Saad Hariri à Beyrouth ne résout pas la crise libanaise et il reste de nombreuses inconnues. Bassam Tahhan, consultant en géopolitique internationale, décrypte un dossier complexe, sorte de puzzle auquel il manquerait des pièces…

Lire la suite


Voir tous les Entretiens
Tribunes Libres
17 nov, 2017 Michel Raimbaud - Tribune libre

Ô stupeur, ô merveille de la liberté de l’info, les médias des « grandes démocraties » occidentales viennent de découvrir un sujet susceptible d’activer la compassion de nos chaumières, de nos salons et des milieux où l’on pense bien : après une enquête il faut croire très difficile et une traque harassante puisqu’elle aura demandé presque sept années, les investigateurs des chaines de TV « internationales », de concert avec de « grandes ONG » non moins « internationales », ont débusqué des marchés d’esclaves, en plein vingt-et-unième siècle…

Lire la suite


Voir toutes les Tribunes Libres
Notes de Lecture
12 déc, 2017 Leslie Varenne - Note de lecture

A peine l’encre sur l’assassinat de l’ancien Président yéménite, Mohamed Saleh, est-elle séchée qu’un autre événement important survient avec la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne. Ainsi va l’actualité internationale du Proche et Moyen Orient, plongeant les observateurs dans un état étrange mêlant gravité, confusion et urgence. C’est ce sentiment d’urgence qui a poussé Georges Corm à écrire son dernier ouvrage pour « contribuer à mettre un peu de santé mentale dans un univers analytique totalement chaotique. »
Ainsi tout au long de son ouvrage, l’auteur remet les pendules historiques à l’heure et dénonce la réécriture de l’histoire, simplifiée à l’extrême, afin de justifier tous les conflits par des antagonismes entre communautés ethniques ou religieuses, et ce, contre toutes évidences.

Lire la suite


Voir toutes les Notes de Lecture
Notes de Voyage
10 nov, 2017 Leslie Varenne - Note de voyage

La citadelle d'Alep

 

Alep est un peu comme un champ de ruines dans lequel ici et là commenceraient à germer des roses. A première vue, c'est toujours un spectacle de désolation, mais partout la vie reprend. Les Alepins nettoient, réparent et les boutiques rouvrent les unes après les autres. Devant les restes de ce que furent les bâtiments historiques s'élèvent des petits tas de pierres, triés, rangés ; ces parpaings millénaires ou centenaires, c'est selon, serviront à la reconstruction. Les habitants retournent se promener devant cette citadelle imprenable, qui trône intacte comme un symbole de victoire sur la dévastation alentour. Avec le retour de l'eau, deux jours par semaine ou plus selon les quartiers, et de l'électricité, 12 heures par jour, le quotidien est moins difficile. Pour autant, rien n'est encore certain et la paix attend toujours son heure. Des groupes djihadistes, dont celui d'al-Nosra, renommé Tahrir al-Sham (HTS), postés à quelques kilomètres, tirent encore des roquettes, qui tombent, de temps à autre, sur les quartiers Ouest. Les Kurdes tiennent le quartier de Cheick Maqsoud comme une forteresse, des blocs de béton bloquent les voies d'accès, c'est une véritable enclave dans la ville. 

Lire la suite


Voir toutes les Notes de Voyage