Traduire

Dons

L'IVERIS est une institution à but non lucratif, elle ne perçoit ni subvention ni financement.

Pour soutenir l'IVERIS


Le plan secret des USA visant Damas a été déjoué
Elijah J. Magnier - Note d'analyse - 15 avril, 2018

Swing moldave : un pas à l'Ouest
Bruno Husquinet - Note d'analyse - 15 avril, 2018

M'Berra, l'inexorable ensablement
Moussa Ag Assarid - Note de voyage - 08 avril, 2018

La guerre en Syrie est terminée, mais les USA demeurent dangereux
Elijah J. Magnier - Note d'analyse - 06 avril, 2018

Alstom : manger ou être mangé, l'industrie, la loi de la jungle ?
Loïk Le Floch-Prigent - Tribune libre - 06 avril, 2018
Actualités
Les fantômes de Bouaké

25 nov, 2017

Interview de Maître Jean Balan, avocat des familles de militaires français tués lors du bombardement de Bouaké en 2004, et de Leslie Varenne sur Sputnik.

Lire la suite

La CPI prend l'eau de toutes parts

13 oct, 2017

Outre les révélations de Mediapart, sur lesquelles l’IVERIS reviendra dans un prochain article, la Cour Pénale Internationale (CPI) continue de toucher le fond.
En effet, le 11 octobre, Eric Bacard, fonctionnaire de la Cour depuis 2004, ancien expert en médecine légale auprès du Tribunal Pénal International pour la Yougoslavie (TPIY), était entendu comme témoin lors du procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Son audition était fort ennuyeuse en apparence, mais en apparence seulement. En réalité, elle a mis en lumière des faits essentiels à la manifestation de la vérité et a également permis de prendre la mesure de l’amateurisme de cette justice internationale en matière scientifique.

Lire la suite

Panne de lumière au pays de Voltaire, bis

11 oct, 2017

RussEurope, le site du professeur Jacques Sapir a été brusquement interrompu le 26 septembre dernier. La plateforme, Hypothèses.org, d’OpenEdition, portail public de publication en sciences humaines et sociales, géré par Marin Darcos chercheur au CNRS, a décidé unilatéralement et brusquement de retirer les droits d’accès à l’écriture de Jacques Sapir au motif que ses écrits s’inscrivent « dans une démarche de tribune politique partisane, déconnectés du contexte académique et scientifique propre à Hypothèses et constituant une condition indispensable pour publier sur la plateforme. » Ceux qui connaissent l’excellent site du professeur de l’EHESS, la pertinence de sa pensée et ses études pointues, notamment sur la crise grecque ou la dette, savent, il est donc inutile de commenter de telles assertions qui déshonorent leurs auteurs.

Lire la suite

Les Etats-Unis impliqués dans le génocide rwandais ?

05 oct, 2017

Interview du Colonel Hogard et de Leslie Varenne sur la radio Sputnik. 

Le FPR de Paul Kagamé, soutenu par la CIA, serait, selon la presse britannique, à l’origine de l’assassinat du président rwandais, le 4 avril 1994, l’étincelle qui a déclenché le génocide. Sputnik revient sur cette histoire complexe qui mine toujours les relations franco-rwandaises, avec notamment le colonel Hogard, présent à Kigali en 1994.

Lire la suite

Le phénomène des microbes en Côte d'Ivoire

22 sept, 2017

Interview de Leslie Varenne sur la chaîne France 24 dans l'émission Focus sur le phénomène des enfants appelés "microbes" qui terrorisent la population.

Lire la suite


Actualités précédentes
Notes d’Analyse
15 avril, 2018 Elijah J. Magnier - Note d'analyse

Donald Trump a dû redescendre du piédestal sur lequel il était monté il y a quelques jours en rassemblant une force militaire imposante et une puissance de feu rappelant « l'opération Tempête du désert », sans toutefois engager les forces terrestres. Le « plan A » prévoyait une attaque dévastatrice sur la Syrie afin de détruire son armée, le palais présidentiel, ses centres de commandement et de contrôle, ses troupes d’élite, ses entrepôts militaires et de munitions stratégiques, ses radars, ses systèmes de défense et les institutions de ses dirigeants politiques.

Lire la suite


Voir toutes les Notes d’Analyse;
Entretiens
02 avril, 2018 Roland Lombardi - Entretien

Sans surprise, le président Abdel Fattah al-Sissi a été réélu avec 97,08 % des suffrages. Le seul intérêt de ce scrutin joué d’avance était le taux de participation, puisque le tenant du titre n’avait pas de véritable challenger, l’opposition ayant été réduite au silence. Avec 41,05% de votants, un bon score pour une élection dans ce pays, les Egyptiens accordent au chef de l’Etat une réelle légitimité. Certes, le Maréchal n’est pas un parangon de démocratie, pour autant son bilan en politique intérieure est loin d’être négatif. Il a combattu les islamistes, protégé les coptes et a fait de la lutte contre la corruption, qui était un véritable fléau sous Hosni Moubarak, son cheval de bataille. Les résultats économiques ne sont pas au rendez-vous, néanmoins les Egyptiens ont quelques raisons d’espérer, grâce notamment à la découverte d’un immense gisement de gaz naturel. Mais c’est, sans conteste, sur le plan international que le président Abdel Fattah al-Sissi a le mieux réussi. Il a ainsi permis à son pays, le plus grand du monde arabe, avec 100 millions d’habitants, de reprendre sa place d’acteur central de la scène régionale. Pour comprendre, le rôle de l’Egypte, au Moyen-Orient et en Afrique, l’IVERIS propose un entretien avec Roland Lombardi, chercheur associé à l’IREMAM (1)

Lire la suite


Voir tous les Entretiens
Tribunes Libres
06 avril, 2018 Loïk Le Floch-Prigent - Tribune libre

Comme beaucoup, j'ai regardé les auditions de la Commission Parlementaire qui tient à faire la lumière sur la disparition d’un fleuron de l’industrie nationale, la société Alstom. En réalité il n’y a que deux sujets : comment faire sortir au plus tôt de sa prison américaine, Frédéric Pierucci, le bouc émissaire du dossier, et comment prévenir les drames qui peuvent se profiler dans les joyaux qui sont partis ? Par conséquent, quelles sont les actions à entreprendre ?

Lire la suite


Voir toutes les Tribunes Libres
Notes de Lecture
12 déc, 2017 Leslie Varenne - Note de lecture

A peine l’encre sur l’assassinat de l’ancien Président yéménite, Mohamed Saleh, est-elle séchée qu’un autre événement important survient avec la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne. Ainsi va l’actualité internationale du Proche et Moyen Orient, plongeant les observateurs dans un état étrange mêlant gravité, confusion et urgence. C’est ce sentiment d’urgence qui a poussé Georges Corm à écrire son dernier ouvrage pour « contribuer à mettre un peu de santé mentale dans un univers analytique totalement chaotique. »
Ainsi tout au long de son ouvrage, l’auteur remet les pendules historiques à l’heure et dénonce la réécriture de l’histoire, simplifiée à l’extrême, afin de justifier tous les conflits par des antagonismes entre communautés ethniques ou religieuses, et ce, contre toutes évidences.

Lire la suite


Voir toutes les Notes de Lecture
Notes de Voyage
08 avril, 2018 Moussa Ag Assarid - Note de voyage

L’accord d’Alger, signé en mai-juin 2015 prévoyait le retour "dans de bonnes conditions" de tous les habitants de l'Azawad qui ont fui et qui vivent dans les camps du Burkina Faso, du Niger, d’Algérie ou de Mauritanie. Presque trois ans plus tard, il n’en est rien. Dans le camp de réfugiés de M’Berra en Mauritanie, un des plus grands d’Afrique, il y a encore entre 51 et 53 000 personnes, selon les chiffres de l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) qui gère ce lieu. Sous la pression des autorités maliennes et de quelques hommes politiques indélicats, certains ont tenté de rentrer, mais la grande majorité est revenue rapidement à cause de la situation sécuritaire, de la peur d'être prises pour cible par l'armée malienne ou par des individus armés non identifiés et autres bandits. Non seulement ce camp ne désemplit pas, mais toutes les semaines, M’Berra voit s'installer de nouveaux arrivants en provenance, cette fois du Centre du Mali, notamment des Peules, venus des régions maliennes de Mopti, Ségou et Kayes. Elles fuient, elles-aussi, l’armée malienne et/ou les différentes milices ethniques.  

Lire la suite


Voir toutes les Notes de Voyage