Traduire

Dons

L'IVERIS est une institution à but non lucratif, elle ne perçoit ni subvention ni financement.

Pour soutenir l'IVERIS


Le djihadisme au Sahel
Thomas Fisch - Tribune libre - 19 juil, 2019

La guerre de l'huile
Leslie Varenne - Note d'analyse - 02 juil, 2019

Les guerres de Syrie
Leslie Varenne - Note de lecture - 28 juin, 2019

Monsieur Hulot : on vous espérait en vacances !
Loïk Le Floch-Prigent - Tribune libre - 19 juin, 2019

Dénouement inattendu sur la scène moldave
Bruno Husquinet - Note d'analyse - 18 juin, 2019
Notes d’Analyse
02 juil, 2019 Leslie Varenne - Note d'analyse

Cette étude, réalisée seulement avec des sources ouvertes, est née après avoir lu un post sur les réseaux sociaux. Une internaute, dont le pseudonyme Célestine anticolonialiste parle de lui-même, pestait contre la diabolisation de l’huile de palme « les industriels impérialistes aiment trop mentir. Moi, je la mange et en plus j’ai une belle peau ! ». Et son ami, Bakary, de lui répondre « Depuis quand l’huile de palme est mauvaise ? Pour que nous achetions leur huile d’olive ? Je ne le ferai pas. » N’ont-ils pas raison ?  Pourquoi tant de haine versée sur l’huile de palme et rien ou presque sur les autres oléagineux ? L’IVERIS a fait des recherches, a tiré le fil du mensonge et tout est venu… (1)

Lire la suite


Voir toutes les Notes d’Analyse;
Entretiens
09 avril, 2019 Anas Alexis Chebib - Entretien

Pour comprendre la situation actuelle du peuple syrien, l’IVERIS s’est entretenu avec le docteur, Anas Alexis Chebib, de retour de Damas et de Soueïda où il s’était rendu pour participer à deux colloques : un premier sur la bioéthique organisé par l’UNESCO et le second organisé par la société syrienne de radiologie (1).

Lire la suite


Voir tous les Entretiens
Tribunes Libres
19 juil, 2019 Thomas Fisch - Tribune libre

Dernièrement, j’ai lu beaucoup de choses à propos de l’Afrique et sur un sujet en particulier : l’expansion du djihadisme au Sahel. J’ai trouvé des articles bien argumentés; chacun d’eux proposait l’ultime équation qui expliquerait l’augmentation des attaques terroristes dans la bande sahélo-saharienne. Néanmoins, à cause de mon expérience de terrain, je ne pouvais pas complètement adhérer aux théories de leurs auteurs.
Cinéaste documentariste, je voyage régulièrement en Afrique de l’Ouest depuis quinze ans. Niger, Mali, Mauritanie, Grand Sud Algérien, Tchad… J’ai vu ces sociétés changer, leurs lignes de fractures devenir floues comme sous l’effet d’une brume de chaleur troublant l’horizon. Le djihadisme au Sahel ne peut pas s’expliquer uniquement, comme je l’ai lu, à travers une vision manichéenne, à la seule lumière de l’ethnologie, ni de l’économie, ni de l’écologie. Il est à l’intersection de plusieurs mouvements, identitaires, politiques, historiques, à la fois cause et résultante nihiliste de la rencontre de ces dynamiques.

Lire la suite


Voir toutes les Tribunes Libres
Notes de Lecture
28 juin, 2019 Leslie Varenne - Note de lecture

« Ils mentent… et ils savent qu’ils mentent… et ils savent que nous savons qu’ils mentent… Et malgré cela, ils continuent à mentir de plus en plus fort. » En choisissant de mettre en exergue de son livre, cette phrase écrite par Naguib Mahfouz, Michel Raimbaud donne le LA, celui d’une volonté de rétablir la vérité concernant un conflit qui a été si mal traité par les médias et certains experts. Le diplomate n’épargne pas ces intellectuels qui se sont « déconsidérés à force de respecter la doxa plutôt que la vérité et ceci au prétexte d’éviter marginalisation et isolement. » Lui, décrit « la guerre de Syrie telle qu’elle s’est déroulée dans sa réalité crue et cruelle et non la fiction martelée à coups d’intox par la communauté internationale. »

Lire la suite


Voir toutes les Notes de Lecture
Notes de Voyage
27 mai, 2018 Leslie Varenne - Note de voyage

Si Emmanuel Macron se rendait en Iran, notamment à Abadan et Khoramsharh, il mesurerait à quel point ses propositions pour « aménager » l’accord sur le nucléaire iranien (JCPoA) sont irréalistes.
Ces deux villes situées à la frontière irano-irakienne ont été en premières lignes de la tentative d’invasion de l’Iran par l’Irak en 1980. En huit ans, cette guerre a engendré 500 000 mille morts dans chaque camp. A Abadan, ce conflit est omniprésent avec ses statues à la gloire des héros, les mémoriaux en hommages aux martyrs et ses milliers de palmiers aux troncs secs et noircis, à cause des produits chimiques déversées (1). 

Lire la suite


Voir toutes les Notes de Voyage