Traduire

Dons

L'IVERIS est une institution à but non lucratif, elle ne perçoit ni subvention ni financement.

Pour soutenir l'IVERIS


Etats de droit
Michel Raimbaud - Tribune libre - 17 mars, 2019

Européens : encore un effort !
IVERIS - Tribune libre - 14 mars, 2019

Les États-Unis en faillite… et alors !
Jean-Luc Baslé - Note d'analyse - 11 mars, 2019

Prochain sommet USA/Corée du Nord, nucléaire ou affaires ?
Stéphane Lefevre - Note d'analyse - 20 févr, 2019

Bilan annuel 2018 des bombardements US
Général Dominique Delawarde - Note d'analyse - 18 févr, 2019
Notes d’Analyse
11 mars, 2019 Jean-Luc Baslé - Note d'analyse

Dans les livres d'une entreprise, il y a des actifs et des passifs. La différence entre les deux est sa valeur nette, c’est-à-dire sa valeur du point de vue comptable. Si le chiffre est négatif, la société est en faillite. Les nations ont aussi des actifs et des passifs. Le solde entre les deux est appelé « solde net d’investissement international ». Le chiffre pour les États-Unis est négatif. Pire encore, il est passé de moins 34 milliards de dollars en 1979 à moins 7 725 milliards (40% du PIB) en 2017. Les États-Unis ne sont pas seulement en faillite, ils sombrent dans un territoire inconnu. Est-ce que cela a une importance ?  La suprématie du dollar est-elle menacée ?

Lire la suite


Voir toutes les Notes d’Analyse;
Entretiens
09 févr, 2019 Bruno Husquinet - Entretien

L‘autocéphalie octroyée à l’Eglise ukrainienne a fait la une de la presse internationale en soulevant un aspect du conflit qui jusqu’à présent n’était discuté que dans les milieux spécialisés. Sans surprise, deux lectures des événements s’affrontent. D’un côté, Moscou s’insurge contre cette décision qu’elle considère n’être qu’un geste politique visant à couper encore plus les liens entre la Russie et l’Ukraine. De l’autre côté, la plupart des chancelleries occidentales ont acclamé la création d’une nouvelle Eglise orthodoxe indépendante de Moscou, accusée de jouer un rôle négatif en Ukraine. 

Lire la suite


Voir tous les Entretiens
Tribunes Libres
17 mars, 2019 Michel Raimbaud - Tribune libre

Ce vendredi 15 mars 2019 marque le huitième anniversaire d’un conflit universel. Déjà plus long que les deux guerres mondiales, il a passé « l’âge de raison » qui signifiait pour les parents et grands-parents de jadis la fin de l’innocence de leur progéniture. Les intellectuels de toutes les rives auraient intérêt à lire l’article publié à cette occasion par Kamal Khalaf, écrivain, journaliste et analyste politique palestinien bien connu, qui rappelle une réalité escamotée : " s’il y a une guerre qui n’est pas innocente, c’est bien celle de Syrie ". Près de 400 000 morts, des millions de réfugiés, déplacés, exilés, sinistrés, et une multitude de blessés, d’estropiés, de handicapés à vie. Des orphelins, des veuves, des familles brisées ou dispersées. Sans parler d’un pays en partie détruit, à dessein. Ayant déjà beaucoup dit et écrit à ce propos, je n’allongerai pas l’inventaire des supplices infligés à tout un peuple, victime par surcroît d’un flagrant déni de vérité et de justice sans précédent.

Lire la suite


Voir toutes les Tribunes Libres
Notes de Lecture
14 févr, 2019 Leslie Varenne - Note de lecture

Connaissant l’affaire Alstom et l’histoire de Frédéric Pierucci, « l’otage économique », je m’attendais à lire un livre sur la perte d’un fleuron industriel français et sur l’extraterritorialité du droit américain. En réalité, « Le piège américain » de Fréderic Pierucci co-écrit avec Mathieu Aron est beaucoup plus vaste que cela. C’est un pamphlet contre l’injustice, la trahison et la lâcheté.

Lire la suite


Voir toutes les Notes de Lecture
Notes de Voyage
27 mai, 2018 Leslie Varenne - Note de voyage

Si Emmanuel Macron se rendait en Iran, notamment à Abadan et Khoramsharh, il mesurerait à quel point ses propositions pour « aménager » l’accord sur le nucléaire iranien (JCPoA) sont irréalistes.
Ces deux villes situées à la frontière irano-irakienne ont été en premières lignes de la tentative d’invasion de l’Iran par l’Irak en 1980. En huit ans, cette guerre a engendré 500 000 mille morts dans chaque camp. A Abadan, ce conflit est omniprésent avec ses statues à la gloire des héros, les mémoriaux en hommages aux martyrs et ses milliers de palmiers aux troncs secs et noircis, à cause des produits chimiques déversées (1). 

Lire la suite


Voir toutes les Notes de Voyage