Traduire

Dons

L'IVERIS est une institution à but non lucratif, elle ne perçoit ni subvention ni financement.

Pour soutenir l'IVERIS


Le désert et la source
Leslie Varenne - Note - 10 sept, 2019

Guerre du Yémen : états des lieux
Patricia Lalonde - Note - 04 sept, 2019

L'Afrique dans le viseur de l'OTAN
Leslie Varenne - Note d'analyse - 02 sept, 2019

Mesures américaines de rétorsion
Jean-Luc Baslé - Tribune libre - 26 aout, 2019
Note
22 sept, 2019 Hajnalka Vincze - Note

En jetant son dévolu sur l’île de Groenland, le président Trump a provoqué, comme à l’accoutumée, un mélange de consternation, d’opprobre et de franche rigolade sur la scène internationale. La plupart des commentaires se contentaient de critiquer son style et sa bouderie : il a parlé d’une « grosse transaction immobilière » et, face au refus de vente, il a annulé sa visite prévue et traité les propos du Premier ministre danois de « méchants ». Des observateurs plus avisés ont fait remarquer que l’initiative de Trump est moins fantasque qu’elle n’y paraît au prime abord – elle s’inscrit dans une politique américaine poursuivie de longue date dans la région. Quoi qu’il en soit, pour l’Europe l’essentiel n’est pas là. Il est plutôt dans la mise à nu, pour la énième fois depuis l’arrivée de Trump au pouvoir, d’un raisonnement américain aussi implacable qu’inconfortable.

Lire la suite


Voir toutes les Notes
Note
10 sept, 2019 Leslie Varenne - Note

Djihad et contre-djihad en Asie centrale

René Cagnat est certes un ancien colonel et un spécialiste de la réflexion stratégique reconnu, mais c’est aussi et surtout un homme de terrain et un amoureux de l’Asie centrale où il vit d’ailleurs depuis des décennies. Son livre à double entrée, poétique et géopolitique, est une sorte de grand voyage. Le lecteur, peu familier de l’Asie centrale, région méconnue, se retrouve assis dans un train et voit défiler des paysages qui lui ouvrent des horizons de compréhensions.

Lire la suite


Voir toutes les Notes
Note
04 sept, 2019 Patricia Lalonde - Note

Comment la coalition saoudo-émiratie, en se lézardant, a renforcé la position iranienne au Yémen ?

Après une première phase qui aura duré plus de quatre années et fait des milliers de morts, une guerre dans la guerre, où la coalition saoudo-émiratie aux manettes joue un jeu pervers et se fissure, se dessine. En effet, les Emirats Arabes Unis ont décidé de jouer leur propre partition en mettant en œuvre le plan qui était en réalité le leur depuis le début de cette guerre : appuyer les groupes séparatistes du Conseil de Transition du Sud (STC), pour prendre Aden puis Abyane, appeler à l’indépendance du Sud et ramener ainsi le Yémen à la situation des années qui précèdent 1990.

Lire la suite


Voir toutes les Notes
Document
04 sept, 2019 IVERIS - Document

Le dernier rapport du groupe d’experts de l’ONU sur le Mali, publié en août, est une mine. Extrêmement précis, ce document démontre, ô combien, la complexité malienne : situation fluctuante au gré des rivalités internes de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA), des alliances ou des mésalliances entre les multiples et divers groupes armés. 

Lire la suite


Voir toutes les Documents
Note
02 sept, 2019 Leslie Varenne - Note d'analyse

Sorti en avril 2019, le projet de rapport intitulé « SÉCURITÉ ET STABILITÉ EN AFRIQUE – DÉFIS ET PRIORITÉS POUR L’OTAN » rédigé par le Portugais Julio Miranda Calha est édifiant. Il est pourtant passé totalement inaperçu. 

Comme tous les projets de la Commission Politique de l’OTAN, les grandes lignes directrices sont tracées, puis soumises aux commentaires des Etats membres, avant d’être approuvées par l’Assemblée annuelle, qui se tiendra, cette année, à la mi-octobre à Londres.

D’ici là, il n’y a pas l’ombre d’un suspense. D’une part, le rapport a été salué, lors de la dernière Assemblée parlementaire, en juin à Bratislava. Le communiqué final de cette réunion, tout aussi éclairant que le texte de Miranda Calha, est titré « l’AP-OTAN  presse ses Alliés de jouer un plus grand rôle en Afrique ». D’autre part, il correspond à une stratégie élaborée sûrement depuis fort longtemps, mais officialisée au sommet de Varsovie en 2016 ; la création du Pôle OTAN pour le Sud basé à Naples, inauguré en 2017, étant une des pierres de l’édifice.

Lire la suite


Voir toutes les Notes d'analyse