Traduire

Dons

L'IVERIS est une institution à but non lucratif, elle ne perçoit ni subvention ni financement.

Pour soutenir l'IVERIS


A la découverte de l'eau mouillée...
Michel Raimbaud - Tribune libre - 17 nov, 2017

La Syrie attend la paix...
Leslie Varenne - Note de voyage - 10 nov, 2017

Que faire de la révolution de 1917 ?
Bruno Husquinet - Note d'analyse - 07 nov, 2017

Liban : éviter la déstabilisation
Patricia Lalonde - Tribune libre - 06 nov, 2017

Le pivot africain
Leslie Varenne - Note d'analyse - 01 nov, 2017
Actualités
La CPI prend l'eau de toutes parts

13 oct, 2017

Outre les révélations de Mediapart, sur lesquelles l’IVERIS reviendra dans un prochain article, la Cour Pénale Internationale (CPI) continue de toucher le fond.
En effet, le 11 octobre, Eric Bacard, fonctionnaire de la Cour depuis 2004, ancien expert en médecine légale auprès du Tribunal Pénal International pour la Yougoslavie (TPIY), était entendu comme témoin lors du procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Son audition était fort ennuyeuse en apparence, mais en apparence seulement. En réalité, elle a mis en lumière des faits essentiels à la manifestation de la vérité et a également permis de prendre la mesure de l’amateurisme de cette justice internationale en matière scientifique.

Lire la suite

Panne de lumière au pays de Voltaire, bis

11 oct, 2017

RussEurope, le site du professeur Jacques Sapir a été brusquement interrompu le 26 septembre dernier. La plateforme, Hypothèses.org, d’OpenEdition, portail public de publication en sciences humaines et sociales, géré par Marin Darcos chercheur au CNRS, a décidé unilatéralement et brusquement de retirer les droits d’accès à l’écriture de Jacques Sapir au motif que ses écrits s’inscrivent « dans une démarche de tribune politique partisane, déconnectés du contexte académique et scientifique propre à Hypothèses et constituant une condition indispensable pour publier sur la plateforme. » Ceux qui connaissent l’excellent site du professeur de l’EHESS, la pertinence de sa pensée et ses études pointues, notamment sur la crise grecque ou la dette, savent, il est donc inutile de commenter de telles assertions qui déshonorent leurs auteurs.

Lire la suite

Les Etats-Unis impliqués dans le génocide rwandais ?

05 oct, 2017

Interview du Colonel Hogard et de Leslie Varenne sur la radio Sputnik. 

Le FPR de Paul Kagamé, soutenu par la CIA, serait, selon la presse britannique, à l’origine de l’assassinat du président rwandais, le 4 avril 1994, l’étincelle qui a déclenché le génocide. Sputnik revient sur cette histoire complexe qui mine toujours les relations franco-rwandaises, avec notamment le colonel Hogard, présent à Kigali en 1994.

Lire la suite

Le phénomène des microbes en Côte d'Ivoire

22 sept, 2017

Interview de Leslie Varenne sur la chaîne France 24 dans l'émission Focus sur le phénomène des enfants appelés "microbes" qui terrorisent la population.

Lire la suite

Le cap d'Emmanuel Macron sur l'Afrique

11 sept, 2017

Interview de Leslie Varenne sur la radio Sputnik à propos du mini-sommet entre Présidents africains et européens, organisé à l'Elysée le 28 août dernier, pour tenter de résoudre la crise migratoire. 

Lire la suite


Actualités précédentes
Notes d’Analyse
07 nov, 2017 Bruno Husquinet - Note d'analyse

Alors que la révolution de 1917 représente un tournant fondamental de l’histoire mondiale, ce centenaire restera, sans doute, dans les mémoires comme le jubilé le moins commémoré. Récemment, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a déclaré qu’il n’y avait rien à célébrer, signifiant ainsi combien le malaise est grand et multiple en Russie comme ailleurs. Selon, l’historien Marc Ferro, les souvenirs de cet événement, pour beaucoup, sont douloureux.

Lire la suite


Voir toutes les Notes d’Analyse;
Entretiens
20 oct, 2017 Leslie Varenne - Entretien

Eve Bazaïba, secrétaire général du Mouvement de Libération du Congo (MLC) parti de Jean-Pierre Bemba, emprisonné à la Haye depuis neuf ans, a accordé un entretien à l’IVERIS. Elle revient sur la situation politique en RDC et sur les dernières révélations de la CPI.

Lire la suite


Voir tous les Entretiens
Tribunes Libres
17 nov, 2017 Michel Raimbaud - Tribune libre

Ô stupeur, ô merveille de la liberté de l’info, les médias des « grandes démocraties » occidentales viennent de découvrir un sujet susceptible d’activer la compassion de nos chaumières, de nos salons et des milieux où l’on pense bien : après une enquête il faut croire très difficile et une traque harassante puisqu’elle aura demandé presque sept années, les investigateurs des chaines de TV « internationales », de concert avec de « grandes ONG » non moins « internationales », ont débusqué des marchés d’esclaves, en plein vingt-et-unième siècle…

Lire la suite


Voir toutes les Tribunes Libres
Notes de Lecture
10 oct, 2017 Leslie Varenne - Note de lecture

Comme l’écrit Michel Raimbaud : « Cet ouvrage est destiné à tous ceux qui s’intéressent aux peuples arabes et/ou musulmans, à leur histoire et leur avenir. Mettant en évidence la vérité profane et politique des évènements actuels et le versant fallacieux de l’appel pseudo-religieux qui les inspire, il vise également un public bien plus large, celui des personnes désireuses de déchiffrer et de démystifier ce vieux monde où l’on sème si facilement la mort et la destruction au nom du Bien, si ce n’est au nom de Dieu. »  

Lire la suite


Voir toutes les Notes de Lecture
Notes de Voyage
10 nov, 2017 Leslie Varenne - Note de voyage

La citadelle d'Alep

 

Alep est un peu comme un champ de ruines dans lequel ici et là commenceraient à germer des roses. A première vue, c'est toujours un spectacle de désolation, mais partout la vie reprend. Les Alepins nettoient, réparent et les boutiques rouvrent les unes après les autres. Devant les restes de ce que furent les bâtiments historiques s'élèvent des petits tas de pierres, triés, rangés ; ces parpaings millénaires ou centenaires, c'est selon, serviront à la reconstruction. Les habitants retournent se promener devant cette citadelle imprenable, qui trône intacte comme un symbole de victoire sur la dévastation alentour. Avec le retour de l'eau, deux jours par semaine ou plus selon les quartiers, et de l'électricité, 12 heures par jour, le quotidien est moins difficile. Pour autant, rien n'est encore certain et la paix attend toujours son heure. Des groupes djihadistes, dont celui d'al-Nosra, renommé Tahrir al-Sham (HTS), postés à quelques kilomètres, tirent encore des roquettes, qui tombent, de temps à autre, sur les quartiers Ouest. Les Kurdes tiennent le quartier de Cheick Maqsoud comme une forteresse, des blocs de béton bloquent les voies d'accès, c'est une véritable enclave dans la ville. 

Lire la suite


Voir toutes les Notes de Voyage