Traduire

Recherche avancée

Mot clé:
Genre:
Auteur:
Date:
-
Tags:
Encore Alstom ! Le Figaro tente de réécrire l’histoire...
25 oct, 2018 Loïk Le Floch-Prigent

Dans un article au titre accrocheur « Alstom : Les Américains se sont fait rouler », Bertille Bayart tente de justifier l’injustifiable, à savoir la vente du Département Energie d’Alstom à General Electric et la suite inéluctable, celle du département Transport à Siemens ! Patrick Kron aurait « roulé » les Américains dans la farine, se débarrassant d’un fardeau : « Patrick Kron avait raison en 2015 à ceci près qu’il ne pensait pas que la tempête serait en fait un ouragan. Sans la vente à GE Alstom serait aujourd’hui dans une situation catastrophique qui menacerait l’emploi et la branche transport (depuis mariée à Siemens) avec l’Etat et le contribuable pour seuls recours ». Et auparavant « Il n’y a pas eu trahison, mais au contraire clairvoyance de la part de Patrick Kron ». 

Lire la suite

Alstom-General Electric : qu’a fait l’Etat ?
15 juin, 2018 Loïk Le Floch-Prigent

On a peine à se rappeler tous les épisodes de la débandade d’Alstom depuis l’annonce de la cession du département Energie à General Electric suivie de l’absorption par Siemens du département Transports. La conclusion est claire, General Electric n’a pas tenu les engagements dont l’Etat était le garant : où est donc le maintien d’activités et les créations d’emplois promises ? Et ce soir, sans rire, on nous annonce que l’on a fait les gros yeux et que si General Electric ne crée pas les emplois en fin d’année …elle subira une pénalité de 34 millions d’eurox ! Une société de 100 milliards de chiffre d’affaires qui achète Alstom Energie pour quelques milliards, et voilà la menace, 34 millions d’euros ! une rigolade !

Lire la suite

Alstom, fin de partie ?
21 mai, 2018 Loïk Le Floch-Prigent

Les dernières nouvelles tombent, les fameuses co-entreprises avec General Electric deviennent la propriété exclusive des Américains, Alstom-Transport, en pleine forme financière, s’intègre dans l’Allemand Siemens, et STX, Les Chantiers de l’Atlantique, deviennent une partie de l’Italien Ficantieri. General Electric comprime l’activité hydraulique d’Alstom, s’interroge rétrospectivement sur l’intérêt de cette acquisition et la Commission Parlementaire Française conclut sur des interrogations, dont certaines sont contradictoires, pendant ce temps le bouc émissaire purge sa prison aux USA. Beau résultat pour notre pays et on s’interroge sur notre capacité aux uns et aux autres de peser sur des décisions stupides, irraisonnées, irresponsables qui finissent par produire les conséquences annoncées : un désastre national d’un des fleurons de notre industrie.

Lire la suite

Alstom : manger ou être mangé, l'industrie, la loi de la jungle ?
06 avril, 2018 Loïk Le Floch-Prigent

Comme beaucoup, j'ai regardé les auditions de la Commission Parlementaire qui tient à faire la lumière sur la disparition d’un fleuron de l’industrie nationale, la société Alstom. En réalité il n’y a que deux sujets : comment faire sortir au plus tôt de sa prison américaine, Frédéric Pierucci, le bouc émissaire du dossier, et comment prévenir les drames qui peuvent se profiler dans les joyaux qui sont partis ? Par conséquent, quelles sont les actions à entreprendre ?

Lire la suite

Les vraies raisons du dépeçage d'Alstom
10 oct, 2017 Leslie Varenne

Lors d’une conférence, Christian Harbulot, patron de l’École de Guerre Économique a évoqué le cas Alstom, et le rachat de sa branche énergie par General Electric, comme faisant partie de la guerre économique très dure que se livrent les USA et la Chine (1). Effectivement, avant que l’affaire n’éclate, Alstom et Shanghai Electric s’apprêtaient à signer une joint-venture sur le marché des chaudières pour les centrales électriques. Ce partenariat leur aurait permis de devenir le leader mondial dans ce secteur. Par ailleurs, en juillet 2013, Alstom avait signé un accord de partenariat avec le groupe chinois Dongfang concernant des projets de réacteurs nucléaires. Pour comprendre les réelles causes du démantèlement de ce qui était un fleuron de l’industrie stratégique française, l’IVERIS propose un entretien avec Loïk le Floch-Prigent. 

Lire la suite

Arrêtez le massacre !
29 déc, 2016 Loïk Le Floch-Prigent

Poursuivre la désindustrialisation ou réindustrialiser ?

En cette fin d’année, tandis que le Président élu aux USA développe sa stratégie de réindustrialisation et que la nouvelle Premier Ministre Britannique déclare prioritaire le renouveau de l’industrie, la France, elle, parle des contrats de travail dans les « entreprises » et l’Europe se préoccupe de la « compétition » lors des rapprochements d’entreprises... Est-ce bien raisonnable ? Le temps risque d’être long d’ici le mois de mai, tandis que la presse continue à se réjouir des « recentrages » du retour au « cœur de métier » et la constitution de « trésors de guerre » après la vente de pépites. 

Lire la suite

La turbine Arabelle ou l'indépendance technologique française
06 sept, 2015 Loïk Le Floch-Prigent

En 1984, Gilbert Riollet, directeur technique des turbines vapeur de la division Electromécanique du Groupe CGE reçoit, avec son équipe, le « Grand Prix Technique » des mains du Ministre de l’Industrie et de la Recherche. Ce geste couronne l’invention de la turbine à vapeur française Arabelle.

Lire la suite