Traduire

Recherche avancée

Mot clé:
Genre:
Auteur:
Date:
-
Tags:
Sahel : le chaos refondateur
01 févr, 2022 Leslie Varenne

En Afrique de l’Ouest, les événements s’enchaînent en mode turbo, chaque crise en nourrit une nouvelle jusqu’à former un magma qui se transforme en tsunami. Emmanuel Macron, qui a tout fait pour que l’épineuse question sahélienne ne s’invite pas dans la campagne présidentielle reste toujours silencieux. En revanche, Jean-Yves Le Drian et Florence Parly ont jeté méthodiquement à intervalles réguliers de l’huile sur le feu. Est-ce ainsi qu’ils comptaient éteindre les flammes ? Mais qu’importe puisque de toute façon l’incendie a pris. Plus que le « vent de l’histoire », c’est une bourrasque qui emporte tout et que rien ne semble pouvoir arrêter. Il y a seulement six mois, le général Lecointre, alors chef d’Etat-major, n’imaginait pas que la France puisse quitter le Sahel et l’Afrique de l’Ouest avant une vingtaine d’années. Aujourd’hui la survie de l’opération militaire française au Mali se compte en semaines, voire en jours. Si la rapidité des faits et la volatilité de la situation surprennent, c’est avant tout et surtout la réaction des opinions publiques qui a pris de court dirigeants africains et français.



Lire la suite

Mali : retour à la case départ ?
08 déc, 2020 Leslie Varenne

Au Mali, les crises sécuritaire et économique qui ont entraîné la chute du Président IBK sont toujours d’actualité, les nouvelles autorités n’ayant pas réussi à les enrayer. Pire, les conditions de la création du CNT risquent de plonger ce pays dans une nouvelle confrontation politique.

Lire la suite

Lueur d’espoir au Mali avec les tentatives de réconciliation entre Peuls et Dogons
16 oct, 2020 Leslie Varenne

Les conflits entre Dogons et Peuls en cours dans le centre du Mali sont-ils en voie de résolution ? Si la paix est souhaitée par une majorité de personnes dans tous les camps, il reste des récalcitrants et une montagne de défis.

Lire la suite

Mali : et maintenant la crise postélectorale...
09 sept, 2018 Yehia Ag Mohamed Ali

L'IVERIS initie une série d'articles courts sur le temps forts de l'été en Afrique francophone. Le premier article est dédié à l'élection présidentielle malienne. 

Le premier tour de l'élection présidentielle, qui opposait 24 candidats, s'est déroulé le 29 juillet 2018. Ce scrutin a été fortement contesté par 20 candidats et un consensus semblait se dégager pour que tous boycottent le deuxième tour. A la surprise des autres candidats contestataires, Soumaïla Cisse, arrivé juste après le président sortant Ibrahim Boubakar Keïta (IBK) a décidé d'aller au second tour, qui a eu lieu le 12 août. Ce scrutin a confirmé la victoire d'IBK avec 67% des voix.
Soumaïla Cisse et une partie des candidats (environ une dizaine) refusent de reconnaître ces résultats et ont engagé une série de marches et meetings pour dénoncer la fraude et la corruption.

Lire la suite