Traduire

Recherche avancée

Mot clé:
Genre:
Auteur:
Date:
-
Tags:
Mali : et maintenant la crise postélectorale...
09 sept, 2018 Yehia Ag Mohamed Ali

L'IVERIS initie une série d'articles courts sur le temps forts de l'été en Afrique francophone. Le premier article est dédié à l'élection présidentielle malienne. 

Le premier tour de l'élection présidentielle, qui opposait 24 candidats, s'est déroulé le 29 juillet 2018. Ce scrutin a été fortement contesté par 20 candidats et un consensus semblait se dégager pour que tous boycottent le deuxième tour. A la surprise des autres candidats contestataires, Soumaïla Cisse, arrivé juste après le président sortant Ibrahim Boubakar Keïta (IBK) a décidé d'aller au second tour, qui a eu lieu le 12 août. Ce scrutin a confirmé la victoire d'IBK avec 67% des voix.
Soumaïla Cisse et une partie des candidats (environ une dizaine) refusent de reconnaître ces résultats et ont engagé une série de marches et meetings pour dénoncer la fraude et la corruption.

Lire la suite