Traduire

Recherche avancée

Mot clé:
Genre:
Auteur:
Date:
-
Tags:
Alstom-General Electric : qu’a fait l’Etat ?
15 juin, 2018 Loïk Le Floch-Prigent

On a peine à se rappeler tous les épisodes de la débandade d’Alstom depuis l’annonce de la cession du département Energie à General Electric suivie de l’absorption par Siemens du département Transports. La conclusion est claire, General Electric n’a pas tenu les engagements dont l’Etat était le garant : où est donc le maintien d’activités et les créations d’emplois promises ? Et ce soir, sans rire, on nous annonce que l’on a fait les gros yeux et que si General Electric ne crée pas les emplois en fin d’année …elle subira une pénalité de 34 millions d’eurox ! Une société de 100 milliards de chiffre d’affaires qui achète Alstom Energie pour quelques milliards, et voilà la menace, 34 millions d’euros ! une rigolade !

Lire la suite

Alstom, fin de partie ?
21 mai, 2018 Loïk Le Floch-Prigent

Les dernières nouvelles tombent, les fameuses co-entreprises avec General Electric deviennent la propriété exclusive des Américains, Alstom-Transport, en pleine forme financière, s’intègre dans l’Allemand Siemens, et STX, Les Chantiers de l’Atlantique, deviennent une partie de l’Italien Ficantieri. General Electric comprime l’activité hydraulique d’Alstom, s’interroge rétrospectivement sur l’intérêt de cette acquisition et la Commission Parlementaire Française conclut sur des interrogations, dont certaines sont contradictoires, pendant ce temps le bouc émissaire purge sa prison aux USA. Beau résultat pour notre pays et on s’interroge sur notre capacité aux uns et aux autres de peser sur des décisions stupides, irraisonnées, irresponsables qui finissent par produire les conséquences annoncées : un désastre national d’un des fleurons de notre industrie.

Lire la suite

Les vraies raisons du dépeçage d'Alstom
10 oct, 2017 Leslie Varenne

Lors d’une conférence, Christian Harbulot, patron de l’École de Guerre Économique a évoqué le cas Alstom, et le rachat de sa branche énergie par General Electric, comme faisant partie de la guerre économique très dure que se livrent les USA et la Chine (1). Effectivement, avant que l’affaire n’éclate, Alstom et Shanghai Electric s’apprêtaient à signer une joint-venture sur le marché des chaudières pour les centrales électriques. Ce partenariat leur aurait permis de devenir le leader mondial dans ce secteur. Par ailleurs, en juillet 2013, Alstom avait signé un accord de partenariat avec le groupe chinois Dongfang concernant des projets de réacteurs nucléaires. Pour comprendre les réelles causes du démantèlement de ce qui était un fleuron de l’industrie stratégique française, l’IVERIS propose un entretien avec Loïk le Floch-Prigent. 

Lire la suite

Alstom et COP21
10 sept, 2015

Après avoir cédé l’activité Energie d’Alstom à General Electric, le gouvernement vient d’annoncer, dans le cadre de la « grande messe » de la « Grande Conférence », qu’il ne subventionnera pas le groupe US. En effet, il a décidé de supprimer les aides publiques à l’exportation pour les centrales à charbons, centrales qui appartiendront dans les jours prochains à GE. Néanmoins, cette bonne nouvelle inquiète les 10 000 salariés du secteur, qui craignent de voir leur nouvel employeur délocaliser cette activité vers des pays qui lui octroieront des subventions. De son côté, le Congo Brazzaville, a accepté, lui, de subventionner l’organisation de la COP21

Lire la suite