Traduire
Télécharger en PDF

L’OTAN reçoit un souvenir des Tours jumelles

Whatsapp
email
Linkedin
Facebook
Twitter
Partager sur
28 septembre, 2015
Veille
Hajnalka Vincze


En déplacement sur la côte Est des Etats-Unis, le Secrétaire général de l’OTAN n’a pas manqué de rendre hommage aux victimes et aux survivants du 11 septembre. Et il n’est pas parti les mains vides. 

En guise de cadeau de la part du Musée du Mémorial et du Département d’Etat, Stoltenberg « a eu l’honneur d’accepter », au nom de l’Alliance, une pièce d’acier provenant des Tours effondrées. Ce « morceau de l’histoire américaine » va servir comme « un rappel quotidien de notre détermination dans la lutte contre la terreur », a déclaré le Secrétaire général.

La pièce sera d’ailleurs exposée sur le site du nouveau siège de l’Alliance, qui va coûter, d’ici la fin des travaux l’été prochain, la bagatelle d’un milliard. Pour cette somme qui est tout de même plus du double de l’offre initiale, les employés civils et militaires de l’OTAN pourront travailler dans « un environnement de travail collaboratif et évolutif », dont l’aménagement « autorisera une reconfiguration modulable de l’espace ». Toutefois, cet aménagement se fera sur une base individuelle pour la délégation des USA, pour des raisons de sécurité nationale.

Cela se comprend. En effet, il ne doit pas être facile de reproduire, de façon aussi discrète que possible, le système de surveillance grâce auquel la NSA espionnait les réunions de l’Union européenne, depuis l’enceinte de l’actuel siège de l’Alliance atlantique…

Tags:
otan, relations transatlantiques, etats-unis