Traduire
Télécharger en PDF

Le Livre blanc italien tente la quadrature du cercle

Whatsapp
email
Linkedin
Facebook
Twitter
Partager sur
05 septembre, 2015
Veille
Hajnalka Vincze


La sécurité de l’Italie est « en premier lieu » assurée en coordination avec les partenaires de l’UE, alors que l’OTAN/ l’Amérique est mentionnée comme « la deuxième et la plus importante » garantie. 

Deuxième et plus importante, il fallait le trouver! Rome entend ainsi trancher le nœud gordien qui se trouve au fond de toute discussion stratégique depuis des décennies. Priorité à l’Europe de la défense ou à l’Alliance ? Telle est la question qui hante les dirigeants de l’Europe, en particulier après le lancement de la politique de défense de l’UE en 1998 à Saint-Malo.

Au fil des milliers de discours et de documents consacrés au sujet l’énigme reste entière, et le dernier Livre blanc italien ne déroge pas à cette règle. En revanche, il est plus explicite sur un point précis : Rome prend clairement position pour la prise en compte de certaines dépenses de défense dans le calcul des déficits. C’est une revendication ancienne de la France que de voir la Commission et les Vingt-Huit reconnaître l’apport, pour l’Europe dans son ensemble, de certaines opérations et investissements nationaux de défense.

Tags:
europe de la défense, italie