Traduire

Recherche avancée

Mot clé:
Genre:
Auteur:
Date:
-
Tags:
La justice française refuse d’extrader un criminel de guerre kosovar
09 mai, 2017 Dinah Lee

Ramush Haradinaj, ancien commandant de la rébellion albanaise de l’UÇK pendant la guerre du Kosovo, a été interpellé en France en janvier dernier, suite à un mandat d’arrêt international lancé par la Serbie à son encontre en 2004 pour crimes de guerre. Le 27 avril dernier, la Cour d’appel de Colmar a refusé son extradition ; la Serbie, elle, a rappelé son ambassadeur pour consultation. Il revient désormais au gouvernement français de statuer sur son extradition.

Lire la suite

Chronologie des événements en Libye
12 févr, 2016 Dinah Lee

Cette veille est associée à la note d'actualité de Dinah Lee,  Libye : une guerre holistique. Elle présente une chronologie détaillée des événements qui ont eu lieu dans ce pays de février 2011 à septembre 2012.



Lire la suite

Ukraine : démission d’un ministre dénonçant la corruption
05 févr, 2016 Dinah Lee

Un an à peine après sa prise de fonction comme ministre du Développement Economique et du Commerce, Aivaras Abromavicius, banquier d’origine lithuanienne, a présenté sa démission le 3 février 2016. 

Lire la suite

Joe Biden en Ukraine : décodage d’un discours
24 déc, 2015 Dinah Lee

Pendant que son collègue John Kerry se rendait à Moscou, Joseph Robinette, dit Joe Biden, actuel vice-président des Etats-Unis, s’est rendu le 7 décembre en Ukraine. C’est sa cinquième visite en Ukraine depuis qu’il assure les fonctions de vice-président. Son fils, Hunter Biden, siège au conseil d’administration de Burisma Holdings depuis avril 2014. Cette société opaque créée en 2002 est domiciliée à Chypre et renforce sa position de plus grand producteur privé de gaz en Ukraine.

Lire la suite

La détermination russe dans le dossier syrien
19 oct, 2015 Dinah Lee

Depuis le début des frappes russes en Syrie, l’Europe et les Etats-Unis s’étonnent, s’offusquent et menacent. Lors de sa dernière réunion du 12 octobre 2015, le Conseil des ministres européens des Affaires étrangères exigeait de la Russie qu’elle cesse immédiatement ses frappes contre les groupes autres que Daesh ou repris dans la liste des organisations terroristes de l’ONU. Dans sa déclaration, le Conseil déclare: «Cette escalade militaire risque de prolonger le conflit, mettre en péril le processus politique, aggraver la situation humanitaire et renforcer la radicalisation». Finalement, le Conseil « appelle la Russie à concentrer ses efforts sur l’objectif commun visant à trouver une solution politique au conflit». La Russie n’a pourtant pas ménagé ses efforts pour trouver une solution en Syrie.


Lire la suite